Confinement: Ce que j’ ai appris ce premier mois!

masque coronavirus

Il est sur toutes les lèvres, enfin je veux dire tout le monde en parle! Le Covid19 et ses conséquences sont venus bouleverser ce début de décennie. Qui aurait un jour prédit que nous allions connaître un tel évènement? Qui était convaincu que la science fiction, le film Contagion ou toute autre idée saugrenues de scénariste hollywoodien allaient se réaliser? Mis à part les Simpson! En même temps, ils sont vraiment trop fort.

Comment je vis le confinement?

J’ai longtemps hésité à faire ce post. Effectivement, mis à part quelques conseils sur le home-working pendant le confinement, je n’ai pas vraiment de recette miracle. Puis après tout! Si on parlait que quand on avait quelque chose à dire, la vie serait bien triste.

Voici donc un mois maintenant (à l’heure où j’écris ses quelques lignes) que nous sommes confinés! Enfermés chez nous du jour au lendemain, et ce pour une durée indéterminée, mais à chaque fois prolongée.

Alors comment je vis le confinement? Bien mais fortement touchée par ce qu’il se passe. Jamais de ma vie (celle-ci et les antérieures) je n’aurais imaginer vivre un confinement. Dès lors difficile de faire comme-ci je m’y étais préparer. Comme chacun d’entre nous, il a d’abord fallu s’habituer à la situation.

Quand je suis stressée par une situation, je dois imaginer les différents scenarios et m’informer. Cela m’aide à relativiser et à voir venir. Mais ici! C’est la misère! On ne sait absolument rien. On a beau regarder le journal parlé, les editions spéciales et en fait tout ce qui passe à la télé pour le moment, au final, on est comme au départ… on ne sait pas où est la fin et ce qu’il se passe réellement.

via GIPHY

A un moment, il faut prendre une décision radicule et appuyer sur le bouton de la telecommande! L’Homme me fait un résumé de ses lectures du jour. Et ca me suffit amplement. Depuis que j’ai choisi cette technique, je panique moins et j’approche plus serinement le confinement.

H-24 ensemble

L’Homme et moi, nous nous sommes rencontrer au boulot. Ce qui fait qu’avant sa reconversion professionnelle, nous sommes restés 6 mois à habiter ensemble et surtout se voir la journée également. C’était pas l’enfer, car nous n’étions pas dans les mêmes départements, mais tout de même, c’était trop.

Ici, ce n’est pas une question d’amour parce qu’il n’y a aucun doute qu’il est l’homme de ma vie. Ma vision du couple (et la sienne) c’est qu’on ne doit pas vivre H-24 ensemble. Il nous faut instaurer nos propres moments. Ceux où on se retrouve seul ou en tout cas pas accompagné l’un de l’autre.

Autant dire que le confinement met les couples, les plus solides, à rude épreuves. Il est certain que nous ne sommes pas tous égaux face à cette crise. Entre ceux qui vivent seuls, ceux avec des enfants, ceux avec un bébé en bas age, celles qui sont enceintres, ceux qui travaillent dans le corps médical ou autre métier de première ligne, ceux qui ont une maison (avec piscine-, ceux qui vivent en appart sans terrasse, … Mais pour ceux qui sont en couple et qui n’ont pas l’habitude d’être H-24 avec leur tendre moitié voient certainement de quoi je veux parler.

Des petites tensions se font donc ressentir de temps à autre. Maintenant, on sait que le confinement y est pour beaucoup responsable, et ca nous permet de passer sur nos petites disputes, ou tout du moins, de les comprendre et de pouvoir agir.

Plan d’action pour confinement réussi!

Chaque année en janvier, les bonnes résolutions font leur grand retour. Et chaque année en janvier (oui oui, je n’ai aucune volonté), elles tombent à l’eau. Ce que j’ai appris avec le confinement c’est que la clé du succès c’est l’organisation.

Le secret, c’est que contrairement aux bonnes résolutions de début d’année ou de rentrée, il faut pas tout faire en même temps. J’ai donc scindé chaque nouvelles habitudes que je voulais sur le mois à raison d’une par semaine:

Semaine 1: Mieux manger!

Il est certains que lorsque les bars et restos sont fermés, c’est tout de même plus facile de tenir un régime.

Et malgré deux craquages controlés, le menu du diététicien a été respecté. Par contre, sur la balance, j’ai perdu 2 kilos (après un mois donc). J’avoue que quand je vois les efforts, et cette balance qui m’affiche un score médiocre, j’ai envie de courir au magasin chercher le paquet de pim’s framboise et de voir en combien de seconde je peux le terminer (oui seconde, pas minute).

Mais la raison revient à moi, il s’agit d’un rééquilibrage alimentaire, c’est normal si je perds petit à petit et selon l’internet, c’est meme mieux pour ne pas reprendre trop vite.

Aussi, comme dirais l’Homme, j’ai toujours eu un pallier à ce poids-ci. Il va être surmonté à un moment ou un autre, et là c’est la fête au kilos!

Semaine 2: Mieux travailler.

Je vous en ai parlé dans mon article consacré au home-working (forcé).

La première semaine c’était travail en pyjama. Cela peut paraitre fun mais la motivation n’était pas vraiment là.

J’ai donc repris les choses en mains et j’ai installé ma routine pour bosser de façon productive.

Semaine 3: Mieux m’occuper de moi.

Là aussi, je vous en parle dans mon article sur ma routine beauté (ce confinement m’a inspiré en tout cas!).

Chaque jours, je regardais cette peau sèche qui me donnait envie de pleurer. Confinement = plan d’action. Ni une ni deux (enfin deux heures pour commander, 5 jours pour recevoir), je me suis installé ma petite routine beauté et j’ai désormais la peau toute douce. Ce serait dommage avec tout ce que je me mets comme produits sur la peau. Après quelques semaines, je n’ai jamais vu ma peau aussi étincelante. Et je m’épate dans ma rigueur!

Semaine 4: Mieux bouger.

Je n’ai jamais été sportive. Je suis pas très courageuse et surtout pas du tout persévérante en ce qui concerne le sport. C’est peut-être pour ca aussi, que j’ai commencé ce challenge après 3 semaines. Je repoussais le moment fatidique!

Alors j’ai commencé par essayer les jeux que j’avais acheté il y a 6 mois (j’exagère à peine je vous assure) qui était « sportifs ». Guess what? Je vous en parle dans un article dédié. Ce n’est pas pour vous spoiler, mais ca n’a pas été vraiment fructueux.

L’Homme a aussi beaucoup de mal à bouger depuis le confinement et donc il nous fallait une « routine sport » (ouais c’est mon nouveau mot à la mode, je vais vous le mettre à toute les sauces). Nous avons donc décidé qu’en cette semaine 4, nous ferions un mini enchainement (mini car je pars vraiment de plus bas que 0) pompes, squats, abdos planche tous les jours. En augmentant tous les deux jours le nombre de chaque vague (tout doucement on a dit). Aussi, un jour sur deux, l’homme va courrir au parc avec ses sacs de kilos (ben oui sinon c’est pas drole) pendant que je m’adonne à une séance Youtube de Zumba ou de Yoga ou de je sais pas quoi!.

Résultats, nous sommes dans la 5ème semaine de confinement, et la routine sport n’a pas prise! Comme quoi, je fais une réelle allergie au sport parce que là j’étais dans de bonnes conditions!

J’apprend à ne pas m’ennuyer

Au début, j’envisageais ce confinement comme un trèèèèèèès long weekend. Le type de weekend qu’on passe à zapper devant la télé, se faire un marathon Netflix ou encore sauter d’une vidéo à l’autre sur Youtube.

Mais que nenni! The Big Bang Theory, Casa del Papel, tous nso enregistrements de Stephane Plaza, Top Chef, Prodigual Son ou encore Maman célèbres y sont passés! Stock épuisé! Il nous faut donc trouver de l’occupation.

Attention à la pression sociale

Avec quoi j’arrive moi ici? En période de confinement et de distanciation sociale, comment veux -tu qu’il y ai de pression social. On a plus de vie sociale! C’est FAUX (comme dirait Norman pour les vieux de la veille).

via GIPHY

Il vous suffit de parcourir votre feed instagram pour la ressentir. Tiens c’est sympa cette chorégraphie! Oh, ils font des travaux dans leurs maisons! Mmmh les beaux gateaux! Oh tu as vu ce pain au graine de sésame fait main? Tu savais qu’on pouvait fabriquer une garde robe en rouleau de papier toilette? Il a l’air sympa ce livre. Je pense même que je l’ai au fond de ma bibliothèque!

Alors? Qu’est-ce que je vous disais! Cette pression sociale ne s’est pas arrêtée avec le confinement et à même, à mon sens, été exacerbée vu que nos seuls liens avec le monde sont les réseaux sociaux!

Mon conseil: on souffle eton fait de cont nous avons envie / besoin et avec lequel nous sommes le plus à l’aise. Instagram n’est pas à utiliser pour jalouser et être frustré mais pour s’inspirer! Alors ton cake à la patate douce et la banane il me donne même pas envie!

Couture et Origami

Depuis que nous avons emménagé ensemble, je n’ai plus de petit atelier où mettre mes matériaux pour coudre. Non pas que je suis une couturière aguerrie, au contraire, mais le fait d’avoir la machine à coudre prête à l’emploi fait que je l’utilisais beaucoup plus que lors de ces 2 dernières années!

C’est donc avec plaisir que je redécouvre les joies de la couture, grâce à la confection de nos masques. Ils sont pas parfait, avec du tissus qu’il me restait. Mais je les ai fait moi-même! Alors ils ont un peu plus de valeurs que les autres.

Après les masques, je vais m’atteler à me fabriquer des bandeaux.  Je ne pense pas vous avoir déjà parlé de mes cheveux courts. Enfin plutot la coupe naze. Celle qu’on a quand notre coupe courte repousse mais qu’ils sont pas assez long pour considérer un mi-long, un carré ou quoi que ce soit! Vous voyez?Pour essayer de me donner un air plus féminin, j’opte donc pour la parade de bandeaux!

A coté de la couture, je redécouvre des trésors cachés dans mes fonds de tiroirs ou de bibliothèque. C’est ainsi, par exemple, que j’ai trouver des carrés de papier et un livre d’Origami. C’est pour les enfants? Vous voulez rire j’espère! A moins que votre petit bambin soit un génie de l’origami (ce qui est fort possible en fait), c’est pas facile facile (surtout avec mes mains boudinées). Mais ca occupe bien! Je pense même faire plusieurs poissons ou hirondelles pour décorer une pièce du loft.

Jeux à deux

Calmez vous tout de suite! Nous n’allons pas parlé de Hum Hum mais de jeux de société. L’Homme et moi adorons les jeux de société! Nous avons une collection de Monopoly énorme. Par contre, je n’y joue pas! trop dangereux. Nous n’appliquons pas les mêmes règles et surtout l’Homme est trop fort! C’est un arnaqueur de première! Tu sais direct qu’il va te manipuler et donc que tu vas perdre lamentablement.

Déjà avant le confinement, nous étions à le recherche de jeux de société pour jouer à deux. Seulement, nous n’avions pas sauter le pas. Nous nous sommes arrêté au stade de recherche.

Donc, du coup, nous n’avons pas vraiment beaucoup de jeux pour jouer à deux. Nous passons donc commande mais notre commande est bloquée en France… je doute qu’on la recevra d’ici la fin du confinement. Mais bon, c’est le jeu! (Je vous ferais un article sur ces jeux dès qu’on aura pu les tester!)

Animal Crossing: New Horizon

Gros coup de coeur pour ce jeu (sur Nintendo Switch)! ❤️❤️❤️. Je n’arrive pas à jouer à des jeux vidéo qui demandent un minimum de réflexe ou de visée. Il me faut un temps de réflexion pour agir. Même Mario c’est trop d’action pour moi!

J’ai donc pris l’habitude de me ruer sur le type de jeu qui me convient parce qu’ils ne sont pas nombreux: Pokémon, Mario Lapin Crétins, …

Je ne connaissais pas Animal Crossing, mais je me doutais que ça allait être un jeu un peu pépère. Et un jour, l’Homme est revenu des courses, en plein confinement avec LE jeu! Et j’en suis hyper fan!

via GIPHY

Je visite des îles, je construis la mienne, je pêche, je récolte des fruits, … Le pied intégral!

Et donc? Ce confinement?

Mon dieu! J’ai encore raconté ma vie. A chaque fois, je commence à écrire un article en me disant, cette fois je fais court! Et je termine toujours avec un roman. Est-ce que cela vous dérange? En même temps, si vous avez lu jusqu’ici c’est que non. Si vous n’êtes pas arrivé jusqu’ici c’est que oui..

Revenons à nos moutons. Il faut un temps d’adaptation à tout mais personnellement, nous le gérons assez bien. Quand je vois ma grand-mère, elle a tout de même beaucoup plus difficile à vivre ce confinement que nous.

Par contre, la nature de certains humains me fait enrager. Restez chez vous! C’est quand même pas compliqué. #LesGens

De l’autre coté, la nature d’autres humains me réchauffe le coeur. Quand je vois la solidarité qui s’est mise en place grâce à ce confinement, çà me redonne foi en l’humanité!

Du positif, du négatif. La vraie vie quoi!

❤️Rose & Pistache 😘

Partages!

4 commentaires pour “Confinement: Ce que j’ ai appris ce premier mois!

  1. Je confirme, ça ne dérange pas que tu racontes ta vie aha. Je suis un peu curieuse de voir comme les gens vivent le confinement ! Pour ma part j’étais au chômage quand le confinement a commencé du coup je dis toujours que ça n’a pas radicalement changé ma vie. Il y a seulement mon chat qui commence à en avoir marre de m’avoir sur le dos H24….

    1. Hello Ana,

      Ca me fait plaisir de lire, et de voir que tu as été fort bien courageuse 🙂
      Même si au départ, on a l’impression que ca ne change rien, ca perturbe beaucoup je pense.
      Le chat? M’en parle pas. Les premières semaines, elle était trop contente. Elle recevait des petites friandises, accès à la terrasse et au calin en illimité! Mais après un mois, elle commence à se rebeller la petite!

      Bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut