Nos essais: le deuxième cycle

Comme promis lors du premier article sur nos essais bébé , pour ce nouvel article sur nos essais de mini-nous, je vais essayer d’être un peu plus organisée. Surtout que l’Homme m’a avoué qu’il n’avait pas aimé l’article sur le premier cycle 😭. Essayons par semaine peut-être… et reléguons à la fin la liste d’achats.

L’attente des règles.

Je commence à écrire cet article alors que j’ai un retard selon Flo et Clue (deux applications de suivi de cycle) de plus de 3 jours. Cependant, comme je vous l’ai expliqué dans l’article sur notre premier mois/cycle d’essai , nous sommes hypers sereins, car vu que je viens à peine d’arrêter la pilule, nous nous attendons à ce que j’ai des cycles irréguliers les premiers mois. Donc pas de règles, mais pas non plus d’excitation quant à une possible grossesse.

Au départ de nos discussions, nous nous laissions 4 mois pour essayer naturellement (avec les apps de suivi de règles uniquement), puis on envisagerait les tests d’ovulations et enfin, si ça ne fonctionnait toujours pas, de faire des courbes de température.
Je vais pas tourner autour du pot, j’ai changé d’avis en lisant Le guide indispensable des femmes impatientes de devenir maman (que je viens de terminer). Sachant que je ne vais pas avoir un cycle régulier avant quelques mois, au-delà que je suis une fille pas très patiente, autant maximiser nos chances de voir se pointer un mini-nous rapidement.

Directement après avoir fermé ce livre, j’ai surfé sur mon site favori (Amazon) et j’y ai acheté un thermomètre ainsi qu’un kit de test d’ovulation. Le tout est de la même marque car j’ai été charmé par le fait qu’une application soit disponible pour suivre sa température mais également pour photographier les tests d’ovulations et avoir une analyse « digitale » alors que ce sont des tests en bandelette. La geekette en moi est overexcited! (D’ailleurs je vous en parle dans un article autour des apps pour aider à concevoir)

Pour ne pas inquiéter l’Homme, je ne lui ai parlé que du thermomètre 🌡 . Je pense qu’il aurait l’impression que j’agis de façon prématurée avec le kit d’ovulation (car pour lui, c’est utile quand il y a des problèmes, donc pas au deuxième cycle d’essai). Aussi, j’ai envie de garder un petit jardin secret (qui ne le sera plus lors de la publication de cet article 🙂 ).

Bon… maintenant j’attends…

Semaine 1: Pourquoi les femmes doivent souffrir autant?

Je pense que si mes règles étaient une personne, ce serait d’office une DIVA 💁‍♀️! Elles se font attendre malgré les appels de la foule en qui délire (la foule = moi) et une fois qu’elles sont là, on le sent bien… trop bien d’ailleurs (S.O.S je souffre sa mère 😣). Je les ai beaucoup attendues, mais maintenant c’est bon, elles peuvent s’arrêter!

Je me plains mais ça a été un soulagement de les avoir. Déjà, celà m’a permis de définir que j’avais eu un premier cycle de 36 jours (moi qui imaginais déjà que j’allais avoir un cycle de 100 jours – Dans l’exagération? Moi? Que nenni!) et que les douleurs que j’avais ressenties en cours était mon ovulation. J’ai eu tellement mal que ça nous a empêché de faire des galipettes.
A noter pour le prochain cycle: même si tu as mal, « hum hum » party! Surtout si tu as mal d’ailleurs (et ce n’est pas une apologie du sado-masochisme)!

Sinon, je n’ai même pas tenu jusqu’à la publication de cet article. Je me suis fait griller directement pour les tests d’ovulation.
Et réaction de l’Homme, comme prévu!

Je trouve cela difficile de trouver un bon équilibre sur l’inclusion de l’Homme dans les détails pratico-pratique comme les tests d’ovulations ou les courbes, ou encore la glaire cervicale. Le but était de garder la magie de l’instant, sans faire des « hum hum » des moments calculés et sans qu’il ait l’impression de n’être plus qu’un procréateur. Il reste l’Homme de ma Life!
En même temps, pouvoir lui en parler, c’est une façon de l’inclure dans le processus, qui certes n’est pas très glamour mais qui fait partie du projet Mini-Nous! Il a raison, toute notre vie ne doit pas tourner autour des essais bébés 👶 cependant il est important qu’on ne fasse pas l’autruche, la réalité est là: un bébé ne va pas être livré devant notre porte par une cigogne comme ça!

Semaine 2: Routine et Pipi sur bandelette

Depuis le début de nos essais bébés (et encore plus depuis ce deuxième cycle) je suis devenue très très appliquée dans ma routine matinale. Je pense que je n’ai jamais été aussi appliquée! Prise de température basale, vitamines et acide folique en déjeunant et enfin séance de méditation ou lecture pour gérer le stress.

A cette routine vient s’ajouter le début des TO. Pour les non initiées TO=Tests d’ovulations (et si vous voulez devenir une pro des acronymes essais bébé, voici mon glossaire!). Des petites bandelettes pour définir le jour exact de son ovulation. Très pratique quand on ne connaît pas vraiment ses cycles ou que ceux-ci sont irréguliers. Devinez quoi? J’attends encore! Cette fois, que les bandelettes m’indiquent que le moment est idéal pour des « hum hum » efficaces!

Pour ce qui est de mon humeur, elle se stabilise. Il faut dire que les dernières semaines n’ont pas été faciles au bureau et avec mercure qui s’en mêle… ben c’était un peu tendu à la maison. Mais heureusement, l’ordre revient doucement!

Semaine 3: Dispute et Réconciliation, l’orage est passé!

Je n’imaginais pas à quel point l’arrêt de la pilule allait influencer mes humeurs! Et après 16 ans (qui est un peu moins que la moitié de ma vie…), c’est un retour à l’adolescence, à la découverte de mon corps qui a été mis en pause et de mes humeurs qui se déchaînent. Alors évidemment, quand le tonnerre gronde, l’orage est là et nous avons eu notre première dispute de 2020!

Cela ne fait que deux cycles d’essais, et j’ai déjà eu mon moment de crise: « Tu veux pas me faire de bébé », « T’es pas aussi investi que moi », « Tu ne m’aimes pas! ». Heureusement l’Homme a su me tendre les bras afin que je m’y love et tout est rentré dans l’ordre. Nous avons remis les choses en place par une discussion constructive et je peux continuer à faire pipi sur les bandelettes!

Selon les applications, je suis en période de fertilité mais mon jour d’ovulation serait le premier jour de la semaine 4. Donc devinez quoi? J’attends l’ovulation!

Semaine 4: Ovulation sur fond de Covid19

L’événement de l’année, du mois, de la semaine est bien évidemment le lockdown suite au Covid19. Alors, si tu enfermes tout le monde chez soi, il faut s’attendre à un repeuplement de la Belgique d’ici 9 mois. Mais là, je tiens à préciser, que j’ai eu l’idée de faire un bébé avant toute cette histoire! Non mais oh!

D’un autre côté, ça tombe plutôt bien car le weekend passé, nous avons été chez le diététicien. Donc il est plus facile de tenir quand nos restos préférés sont fermés et qu’on doit rester le plus possible à la maison. En plus, chance, nous devons limiter notre apport en pâtes et le papier toilette n’est pas sur le menu du diététicien!

Non mais sérieusement, c’est quoi cette folie! Les gens sont complètement dingue et égoïste…

Sinon, en parlant d’égoïste, revenons-en à mon ovulation 😉! Contrairement au mois précédent, cette ovulation n’a pas été pour moi douloureuse. D’où un petit moment d’inquiétude quant à si j’ovulais/ovulerais ce mois-ci car d’un point de vue courbe de température, je n’ai pas réellement observé… ce que je pense que j’aurais du observer. Mais ceci n’a duré qu’un petit moment. Effectivement, les bandelettes (test d’ovulation) nous ont indiqué la bonne période pour concevoir. Hop Hop Hop! Au lit!

Et maintenant, on attend les règles ou plutôt le retard de règle 🤞!

Semaine 5: Je vais tout casser!

Deuxième semaine de confinement. Moi qui suis habituellement assez casanière, j’ai du mal à me faire à cette solitude et à ce manque de contacts humains réels (pas à travers une webcam) autres que ma socialisation avec l’Homme et le chat!

Je ne sais pas si c’est le confinement ou le SPM, mais je suis d’une humeur exécrable! Enfin, j’essaye doucement d’adapter ma vie à cette situation (je vous raconte d’ailleurs mes actions entreprises pour le Home Working (forcé)), on ne va pas se laisser abattre!

D’ailleurs, il n’y a pas que professionnellement que j’essaye de prendre de bonnes habitudes. Ce mois-ci, nous avons fait très attention à notre alimentation suite à une visite chez le diététicien… et comment dire… c’est chaud, mais grâce au confinement, c’est plus facile de tenir et de se cuisiner des petits plats.

Ma liste d’achats pour ce deuxième cycle:

Encore une fois, Amazon est mon ami!

  • Un thermomètre basal digital de la marque Femometer acheté au prix de 9.99 € après avoir hésité avec la version haut de gamme (fonction Bluetooth pour lier à l’application).
  • 50 tests d’ovulation + 20 tests de grossesse en bandelettes de la même marque (Femometer) compatible avec leur app (oui c’est ça qui m’a convaincue) au prix de 14.99 €.
    Attention, n’habitant pas en France, j’ai du payer environs 7 euros de frais de livraison pour les deux articles.
  • Omega 3 (15,88 €)
  • Visite chez le diététicien (première visite et en couple): 65 €

La note de ce mois s’élève donc à… roulement de tambours… 105.86 €.

Conclusion de ce deuxième cycle:

Attentes & Douleurs! Ce sont définitivement les maîtres mots des essais bébé. Alors, quand l’inquiétude vient s’ajouter à ce cocktail détonant (merci le coronavirus)…

Par rapport à mon premier cycle, je suis clairement devenue une essayeuse avertie! Le vocabulaire des essais bébé n’a plus de secret pour moi, ni les courbes de température! Même si pour cette dernière, je me demande toujours à quoi ressemble une courbe normale.

En parlant de courbe, j’ai établi une belle routine: Prise de température, prise de compléments alimentaires, régime diététique et depuis hier, j’ajouterais même un brin de sport (faut bien commencer quelque part).

Aussi, depuis la fin de ma pilule, mes cheveux ne graissent plus autant que le mois dernier mais par contre, je n’ai jamais autant eu la peau sèche qu’aujourd’hui! Là aussi, va falloir que j’y remédie à travers une routine beauté!

A l’heure où je vous écris ces quelques lignes, il ne me reste normalement qu’à patienter quelques jours pour entamer le cycle 3. Déjà un cycle qui recommence. Et là aussi, on se décide à mettre en place des moyens plus conséquents pour accueillir notre Mini-Nous bientôt!

❤️Des bisous et des pistaches 😘

Partages!

4 commentaires pour “Nos essais: le deuxième cycle

  1. coucou, j’ai découvert ton blog un peu par hasard sur instagram et j’aime beaucoup te suivre.
    Tu racontes très bien les choses que tu vies et je m’y retrouve un peu dans tout ça…
    Je croise les doigts pour ce cycle 2. Des bisous
    Hélèna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut