Nos essais: le premier cycle

Essai bébé cycle 1

Si vous parcourez l’internet, vous verrez beaucoup de blogs racontant la grossesse mois par mois (ou trimestre par trimestre). Mais qu’en est-il de la période d’avant? Des essais bébés? Si quelques-unes se sont essayées à en parler, c’est la période en générale et souvent après la naissance de leur petit bout de chou (exception pour Maman est Révoltée et sa super chaîne Youtube. Cependant, cela n’a pas été sans conséquences sur sa santé mentale). Il est vrai qu’il existe également des groupes Facebook qui nous permettent de nous retrouver en tant que communauté. Malgré ça, entre les joies des unes et les déceptions des autres, je reste sur ma faim.

Au vu de tout ce qui se passe ce premier mois d’essai (dans ma vie et en moi), je me suis dit que c’était une bonne idée de vous partager mon experience sur ces étapes qui font partie intégrante de l’aventure. En espérant tout de même qu’il n’y aura pas trop d’articles comme celui-ci :).

Je vous préviens, les informations arrivent un peu plic ploc. Selon mon humeur ;). Pour le deuxième cycle, j’essayerais de mieux faire.

L’arrêt de la pillule

Ceci faisait plusieurs semaines qu’on parlait bébé. Il ne manquait plus qu’à se décider sur le bon moment pour nous lancer. Et quoi de plus officiel que l’arrêt de notre moyen de contraception? RIEN!

J’arrête quand? A cette plaquette ou à la fin de ma boite (il restait trois plaquettes)? Il est certain qu’à mon âge (34 ans quand j’écris ces lignes), il nous faudrait quelque temps avant que ça prenne. Et ceci, sans parler de si jamais nous avons un soucis. Donc au plus vite au mieux, objectif enceinte en 2020. En plus, on est au mois de janvier, parfait!

Et maintenant on attend… quoi? Ses règles pardi! De un, il est mauvais de ne pas terminer sa plaquette et de deux, faut bien s’habituer à attendre! Alors, déjà, il faut dire que ca m’a fait drôle d’avoir mes règles car cela faisait 3 mois que je prenais la pilule en continue pour éviter ce moment. En soi, c’était comme dans mes souvenirs. Rien de plus, rien de moins.

Suivre son cycle

Il est fort possible que je mette quelques mois à retrouver un cycle normal et si vous êtes comme nous en essai bébé, vous savez a quel point il est important de bien connaitre son cycle pour cette période magique qu’est l’ovulation. Soyons honnête, je suis tête en l’air et j’ai une mémoire de poisson rouge. J’ai donc décidé de télécharger des applications pour suivre mon cycle (sans en faire une fixette dans un premier temps et les différents symptômes que je pourrais avoir).

Clue

A l’ouverture, vous tombez sur votre cycle actuel sous forme de diagramme. Au début c’est assez perturbant, vu que ce n’est pas calendrier mais par rapport au premier jour de votre cycle (donc de vos dernières règles). Vous pouvez y insérer vos symptômes facilement et les jours de « Hum Hum* ». Simple d’utilisation, comme toutes applications de ce type. On l’attend au tournant sur l’exactitude, mais çà, je ne peux en juger maintenant.

*Hum Hum = la danse de bébé, la bête à deux dos, les travaux pratiques, …

Clue

L’app est dispo sur Android et Apple

Flo

Pour le moment, ma petite préférence va à Flo qui j’ai l’impression permet d’exprimer plus facilement les petits maux et désagréments (ou l’inverse) qui arrivent pendant le cycle. En tout cas, ceux que j’ai eu en ce premier mois d’arrêt de pilule. Alors je ne sais pas si Clue le fait aussi, mais Flo se targue d’adapter votre cycle selon les symptômes que vous encodez. A nouveau, je ne peux juger pour le moment.

Flo

L’app est dispo sur Android et Apple

Pour le moment, je décide de garder les deux. Nous verrons sur le terme, quelle est celle qui est le plus exacte quant à mon cycle. Et à coté de ça, je me suis commandé un super agenda pour y noter également mon cycle, mes rendez-vous et autres notes.

Consultation pré-conceptionnelle

La semaine après la fin de mes règles, nous avons eu rendez-vous chez une sage femme. Je vous raconte tout ici. Je ne vais donc pas vous re-raconter (ca s’appelle radoter ma chère Jeanine), mais vous expliquer la suite…

En plus de ces précieux conseils, elle m’a prescrit une prise de sang. Il est sur que beaucoup de femmes tombent enceintes sans consultation pré-conceptionnelle mais je recommande vraiment ce type de consultation ( chez votre médecin ou autre) car c’est vraiment rassurant.

La prise de sang

Deux jours après la consultation, je me suis rendu dans un hôpital pour procéder à la prise de sang. Hôpital + Piqures = aie aie aie. L’Homme m’a accompagné évidement, mais je sais pas si c’était une bonne idée. Les piqures et médecins m’angoissent. De façon très certainement déraisonnée. Mais je ne peux pas m’empêcher de penser que ca va me faire mal, qu’ils vont me vider de mon sang, … Et l’Homme a comme qui dirait quelques difficultés à rester zen et de tout soutien face à moi, qui devient tout à fait parano. Ça promet pour la suite de nos aventures!

Nous avons été dans un hôpital tout moderne près de mon travail. L’infirmière a été adorable et m’a détendue avec humour. La prise de sang a duré 2 minutes montre en main. L’Homme était tellement étonné que j’ai du lui montrer le sparadrap pour le convaincre que je ne m’étais pas défilé à la dernière minute.

Petite anecdote, à notre arrivée à l’hôpital, nous avons été à l’accueil pour les analyses de sang. Ils ne retrouvaient pas notre sage femme comme contact et nous ont demandé qui était la gynécologue qui me suivait. Alors quand on leur a expliqué que c’était en pré-conceptionnel… comment dire… c’était pas du jugement mais quand même de la surprise. Comme quoi, ce n’est pas encore hyper répandu.

Les résultats

Une semaine après, notre sage-femme m’appelle pour me communiquer les résultats de la prise de sang. Moi qui pensait ne pas être en ordre concernant l’immunisation contre la rubéole, je le suis! Par contre, comme beaucoup de femme, je ne suis pas immunisée contre la toxoplasmose.

Tout est normal, mis à part un manque de Vitamine D (habitant en Belgique et faisant l’analyse en plein hiver, c’est certainement pas une surprise pour nous) et trop de fer. Oui Oui trop de fer! Vous avez bien lu.

Un conseil: si vous découvrez que vous avez trop de fer: évitez de Googler « trop de fer »! J’en ai fais des cauchemars pendant les deux jours qui ont suivis. Je m’imaginais devoir faire des saignées tous les jours pendant 20 ans.  Mais non, mon taux de fer n’est pas aussi fort que pour que ce soit un problème. Il faudra tout de même consulter à l’occasion mon médecin. Il paraît même que ceci peut être un avantage quand on est enceinte!

Vitamines et autres rendez-vous

La sage femme m’a indiqué deux vitamines à prendre pendant la période de conception afin d’assurer une grossesse plus sereine: Vitamine D et B9.

Pour la première, elle m’a recommandé D-Pearl. Des petites gélules faciles à prendre.Pour la deuxième, un mélange de vitamine B (dont l’acide folique – B9) qui s’appelle Pre Natalben. Depuis quelques jours, j’ai donc troqué ma plaquette de pilule par des plaquette de vitamines!

Il nous faut aussi prendre rendez-vous chez un diététicien car… je suis en surpoids. Rien de grave, mais bon, tant qu’à faire, autant s’occuper de se soucis également. Par contre, il vous faudra attendre mars pour que je vous raconte car nous n’avons pas eu de rendez-vous avant.

Enfin, de nouveau en mars, j’ai rendez-vous chez une psychothérapeute. Un « soucis » que je traine également depuis longtemps mais que je décide enfin de prendre en main. Le désir de grossesse me donnant une motivation supplémentaire.

(Dé)Reglement Hormonal

C’est dans un moment comme celui-ci (arrêt de la pilule) qu’on se rend compte de l’influence réelle des hormones.

La première semaine: tranquille. Enfin, je sens tout de même que je suis moins déprimée, plus sereine que d’habitude. Mais est-ce vraiment l’effet de la non-pilule ou simplement l’excitation du projet Mini-Nous?

Après deux semaines, je sens déjà l’effet sur ma libido qui jusqu’ici était plutôt en berne. Autant dire que pour le moment, je ressent des effets très bénéfiques! Pas de nuage à l’horizon!

Et là, c’est le drame. La tempête Ciara et Denis ne touche pas que le pays mais mon être également! Je sens que ca chipote dans mon utérus. Comme des régles douloureuses, en moins fort et sans le sang. C’est supportable mais une sensation vraiment bizarre. Est-ce mes règles en super avance? Est-ce l’ovulation? Est-ce moi qui me réapproprie mon corps? Suis-je déjà enceinte! (Oui je sais! Mais ces douleurs à l’abdomen et dans le bas du ventre me rendent tout à fait parano!)

Après, je suis malade. C’est rare. La digestion en prend un coup. Je ne sais plus ce qui est lié à quoi? Le saurais-je un jour?

Et on en parle des seins douloureux?

« Il faut que tu respires.. et çà ce n’est rien de le dire ».

Mickey 3D qui passe pendant que j’écris ces quelques lignes. Et après on dira que Google Home ne nous espionne pas!

Ma liste d’achat:

Comme vous l’aurez sans doute lu ici, j’adore bouquiner.
J’ai donc acheté quelques livres et carnets:

  • Le Pacte des (futurs) parents -ed. Eyrolles de Sylvain Tyllon & Clarence Thiery
    (acheté sur Amazon au prix de 14.9 euros).
    PS: Vous pouvez en lire ma critique ici et vous le retrouverez dans ma liste de lecture ici
  • Le Guide indispensable des femmes impatientes de devenir maman -ed. L’Homme de Jean M. Twenge (qui est une madame)
    (acheté sur Amazon au prix de 20.5 euros).
  • Un carnet (type bullet journal) pour retranscrire notre pacte et les notes de nos différentes lectures. Une sorte de journal d’essai bébé (à continuer s’il reste encore des pages de libre).
    (Acheté sur Amazon un peu moins de 10 euros)
  • Un agenda 2020 (j’ai opté pour celui de Mathou). Je vais y indiquer les grandes étapes (règles, rendez-vous, …) mais également m’en servir comme carnet de notes/ résultats de nos rendez-vous. Car les conseils en vitamines ou les résultats de prise de sang,  seront mieux dans un agenda que dans un beau carnet à coté de notre pacte.
    (Acheté sur Amazon encore, pour 12 euros)
  • La visite chez la sage-femme nous a couté 50€.

La note n’est pas si salée que ca (107 euros), sachant que j’ai surtout troqué mes livres de marketing par des livres sur le désir d’enfant. Principe des vases communiquants.

A cote de ca, j’ai commencé ce blog 🙂

Conclusion de ce premier mois:

Nous ne nous sommes pas mis la pression. Ce premier mois est plus un mois de mise en place. On prend des décision, des rendez-vous, on remet de l’ordre dans notre vie. Nous n’avons pas été des acharnés de la chambre à coucher étant donné que c’était mon premier cycle post-pilule.

Mes règles doivent arriver en fin de semaine (donc dans les tout tout prochains jours selon Flo et Clue) et nous ne serons pas déçus de les voir arriver. Effectivement, ca nous rapprochera du suivi de mon cycle ( de nouveau, un cycle sous pilule est different d’un cycle sans) et nous entamons ce deuxième mois d’essai sereins.

Des bisous et des pistaches!

Partages!

2 commentaires pour “Nos essais: le premier cycle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut