Préconceptionnel…say what?

visite preconceptionelle

Comme vous l’aurez lu lors de mon article précédent, l’Homme et moi sommes passés par beaucoup de discussions avant de nous décider à faire un bébé. Déjà pour le choix d’un lave-vaisselle, il fait des recherches dans tous les sens sur internet! Alors imaginez pour une décision aussi importante!

Mais là, malgré ses recherches, il ne l’avait pas vu venir.
C’est en surfant de video en video sur Youtube autour de la conception que je suis tombée sur le reportage de La Maison Des Maternelles: Un check up avant de faire un bébé?

Une consultation préconceptionnelle… késako?

Pour mon homme et moi, il est important que si je tombe enceinte, je sois dans les meilleures conditions. Effectivement, nous avons tout les deux des angoisses quant à la grossesse. Et nous nous sommes rendus compte qu’elles ne sont pas les mêmes pour l’un et l’autre. Pour lui, il est important d’avoir un suivi car il se peut que nous ayons des difficultés à concevoir (on ne sait jamais). Pour moi, ayant des antécédents familiaux de mucoviscidose et de toxoplasmose, la peur est plus autour de la santé de mon futur enfant. Puis, étant notre premier enfant, tout est nouveau et nous avons simplement besoin d’être rassurés!

La consultation préconceptionnelle est donc la première étape pour nous. Une façon de nous lancer officiellement dans notre projet de conception.

Mais késako? Il s’agit d’un rendez-vous avec votre médecin, votre gynécologue ou encore une sage-femme pour faire une sorte de check up afin de vérifier que tout va bien. Lors de ce rendez-vous, c’est également le bon moment pour apprendre certains points importants pour la conception d’un enfant comme l’analyse de votre cycle.

Chez le médecin ou le gynéco?

En voici une question intéressante. Une fois que vous vous lancez dans l’aventure, à qui devez-vous vous adresser?

Nous concernant, nous n’avons pas de médecin traitant. Nous nous sommes dit dans un premier temps que c’était peut être l’occasion d’en trouver un et qu’il pourrait devenir notre médecin de famille. Cependant, trouver un médecin auquel nous avons confiance, qui me convienne autant à moi qu’à mon partenaire pourrait prendre du temps, surtout avec les contraintes que nous demande le métier de l’Homme. De plus, il est important pour moi d’être à l’aise avec la personne qui va me suivre et je m’imagine mal parlé de notre projet avec une personne qui m’était totalement inconnu jusqu’à cet instant. Ceci peut paraître paradoxal vu que vous me lisez en ce moment et qu’on ne se connait pas, mais je trouve que pour un médecin, la confiance est vraiment primordiale. C’est la personne qui va vous soigner, vous suivre, vous piquer. Et j’ai besoin d’être certaine que cette personne est bienveillante et sera emphatique. Combien de fois ne suis-je pas tombée sur un docteur blasé? Ou un médecin qui me faisait culpabiliser par rapport à mon investissement au travail?
Pour nous le médecin n’était donc pas une option.

Deuxième possibilité: le gynéco. Mon gynécologue consulte à l’hôpital. Je ne trouve pas que ce soit le meilleur endroit pour parler de notre projet. De plus, après avoir vu une vidéo de Thifaine x Confetti sur Grossesse/Accouchement: si c’était refaire, un de ses « regrets » étaient de ne pas avoir été suivi par la même personne tout au long de sa grossesse. Effectivement, souvent, nous sommes très vite dirigées vers un obstétricien ou une sage-femme car tout les gynécologues ne suivent pas les femmes enceintes. Le conseil de Thifaine x Confetti est donc de directement commencer avec une sage-femme pour avoir un meilleur soutien.

Viens donc la troisième possibilité: une sage-femme. Il faut bien vous avouer qu’avant de me renseigner, je pensais qu’une sage femme était une infirmière qui réalisait les accouchements, et uniquement cela! Puis, cette reflexion est venue rejoindre celle du lieu d’accouchement. Effectivement, les hôpitaux me mettent tellement mal à l’aise que j’ai envisagé un accouchement à la maison. Ceci a été notre premier sujet de discorde car pour lui, un accouchement c’est à l’hôpital ou ce n’est pas! J’ai donc continué mes recherches et j’ai trouvé ce qu’on appelle un gîte de naissance (une sorte de maison de naissance mais accrochée à un hôpital), le parfait compromis entre hôpital et maison :). Dans ce gîte, on retrouve plein de sage femme, attenante à l’hôpital ou indépendante. Tout y est fait pour que l’accouchement soit le plus paisible possible. C’était décidé, c’est ça que je voulais!

Mais l’Homme m’a très vite ramené les pieds sur terre: il faut d’abord que je tombe enceinte avant de décider de ce genre de chose. Ni une, ni deux nous avons pris rendez-vous avec une sage-femme indépendante pour notre consultation preconceptionnelle!

Comment s’est déroulé notre rendez-vous?

Même si c’est la maman qui porte l’enfant, il est très important pour moi que le papa participe dès le début à ce projet. C’est pour cela que nous avons décidé de faire tous les rendez-vous médicaux ou non ensemble! De plus, ce donne beaucoup plus de dimension à l’expression: « on est deux pour faire un bébé ».

Nous voici donc en route vers le cabinet de la sage femme, à nous poser mils et une question. Enfin surtout moi, l’Homme est plutôt serein. Cela m’a toujours épaté chez lui. Comment fait-il pour être calme en toute circonstance. C’est une force impressionnante qui me rassure encore plus sur le fait qu’il est l’homme de ma vie, celui qui me soutiendra même dans les moments les plus difficiles.

Vu que nous sommes à l’avance (grâce à l’Homme parce que je suis pas du tout ponctuelle), nous devons patienter dans la salle d’attente. Et pendant les 10 minutes où nous avons attendu, nous avons croisé des sages femmes qui semblaient toutes être en dehors du temps, en dehors de tout stress, douces et certainement bobo-écolo (ne les connaissant pas, je ne peux en certifié).

Quand la sage femme avec qui nous avions rendez-vous vient nous chercher, elle est en chaussettes. Ça me conforte dans mon jugement de bobo-écolo, peut-être même limite hippie 🙂 Et c’est drôle, jusqu’à ce qu’elle nous demande d’enlever nos chaussures également. Là, je me suis dit, on va perdre l’Homme! Pourtant il a joué le jeu et nous avons pu nous installer confortablement dans les fauteuils cosy de ce qui s’appelle un cabinet mais qui ne ressemble en rien à un cabinet! C’était plus le salon d’une colocation de bobo-écolo (oui j’y tiens) avec un matelas, pleins de coussins et des fauteuils super confortable!

On y est! On commence par des questions faciles et surtout par un tutoiement direct. Ceci nous dérange pas. L’Homme ne sait pas vouvoyer et de par mon travail, j’ai toujours du tutoyer les gens sous peine de pas m’intégrer dans le monde impitoyable des jeunes cool de la pub.

Plusieurs sujets sont traités:

  • Qui nous sommes, notre histoire en tant que couple
  • Nos antécédents familiaux
  • Notre santé actuelle (physique et mentale)
  • Notre hygiène de vie
  • Nos allergies
  • La pilule, son arrêt et le cycle naturel féminin

Tout les points essentiels à la conception d’un enfant et la grossesse sont passés en revue sur un ton décontracté, pas formaté ou médicalisé pour un sous! On a pu poser nos questions de façon décomplexée, sans avoir peur d’être jugée (comme qu’est-ce qu’il se passe si le bébé et moi n’avons pas le même rhésus?).

On a terminé le rendez-vous par une prise de tension et la prescription pour une prise de sang. Ce sont là les seuls éléments qui m’ont ramené au coté « consultation médicale ».

Le bilan près cette consultation pre-conceptionelle

Nous étions fortement rassurés car nous entreprenions les bonnes actions pour faire de cette conception et possible future grossesse une expérience positive pour nous deux. Effectivement, avec cette année nouvelle, et même cette nouvelle décennie, nous avons pris nos bonnes résolutions qui ont été emphasées par notre projet: mieux manger, bouger plus, moins de stress, soutient psychologique, … et cette impression d’avoir passé mes trois premières semaines de l’années à prendre des rendez-vous!

Et même si, comme dirait l’Homme, beaucoup de femme tombe enceinte sans visite pre-conceptionnelle et y arrive sans soucis, il était important pour moi de faire un tour de ma santé. Je ne connais pas mon groupe sanguin pour dire, aucun de mes vaccins ne sont en ordre (et pas pour une raison de croyance),… il y avait urgence!

Pour être honnête, je ne pense pas que ce soit une étape primordiale pour la plupart des femmes. Mais si comme moi, vous êtes perdue dans cette décision, vous vous posez plein de question par rapport à votre santé, votre âge mais également à l’accouchement, c’est un rendez-vous qui vous permettra de vous conforter dans votre projet de vie et de faire d’ores et déjà les efforts nécessaires pour vivre l’expérience de conception et grossesse pleinement.

❤️Des bisous et des Pistaches 😘

Partages!

3 commentaires pour “Préconceptionnel…say what?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut